• Accueil  / 
  • Actualité
  •  /  Jugé en mars pour avoir traîné le chien Gucci derrière son scooter à Bobigny

Jugé en mars pour avoir traîné le chien Gucci derrière son scooter à Bobigny

Par Ayoub Salah / 25 février 2018

L’avocat du jeune homme de 20 ans soupçonné d’avoir traîné à Bobigny un American stafforshire derrière son scooter invoque une «déficience mentale»....

Il reste en prison jusqu’à son procès. Le jeune homme de 20 ans soupçonné d’avoir traîné à Bobigny le 2 octobre, un American stafforshire derrière son scooter sera jugé en mars. A sa demande, le procès a été renvoyé.

Au cœur de ce renvoi, la demande par la défense d’une expertise médicale, visant à corroborer « une déficience mentale » du prévenu. « Une altération du discernement permettrait d’expliquer ces faits », suggère Me Quentin Mycinski, conseil en défense. Lors de l’enquête sociale, il a été mentionné que le jeune homme avait du mal à répondre aux questions. Dans le box, le jeune homme longiligne écoute sans ciller et répond quand même aux quelques questions sur sa situation. Déscolarisé depuis la 3e, il est sans emploi et vit chez ses parents à Drancy.

L’expertise est ordonnée, contre l’avis de la substitut du procureur. Mais c’est elle qui l’a emporté sur le maintien en détention jusqu’à la date du procès. « Il y a un risque de pression sur les témoins qui l’ont désigné, et il y a aussi nécessité de le protéger lui », estime la représentante du ministère public en écho aux menaces proférées sur les réseaux sociaux contre l’auteur des maltraitances. Son avocat hausse les sourcils : « protéger quelqu’un en le mettant en prison, ça m’étonne toujours un peu ! »

La vidéo de la scène diffusée sur les réseaux sociaux avait provoqué un déchaînement sur les réseaux sociaux, accompagnés de menaces prises très au sérieux par les enquêteurs.

Gucci, le chien âgé de 3 ans et placé depuis dans un refuge « se remet doucement », commente la Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile avec quatre autres associations de défense des animaux, dont la fondation Brigitte Bardot et Stéphane Lamart.

Source: ​http://www.leparisien.fr

Vous souhaitez recevoir par email les news de Bobigny ? Inscrivez-vous !

Nous nous engageons à vous envoyer seulement des informations pertinentes. Aucun spam!

À propos de l’auteur

Ayoub Salah

Ingénieur de formation et enseignant de profession, je suis né à Bobigny et j'y ai grandi. Passionné par l'éducation, j'ai co-fondé l'association Jeunesse Ambitieuse de Bobigny juste après avoir obtenu mon baccalauréat.

Cliquez ici pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire