• Accueil  / 
  • Actualité
  •  /  Communiqué de Presse : Suite à l’agression de notre directeur de publication

Communiqué de Presse : Suite à l’agression de notre directeur de publication

M. Bartholmé aurait-il commandité une agression physique ?

Une plainte a été déposée par le directeur de publication de Bobigny Community. Ce qu’on pressentait est arrivé, à savoir la traduction physique de menaces verbales, dans un contexte de tentatives d’intimidations en lieu et place de débat public sur le bilan catastrophique de l’UDI à la tête de la mairie lors des 6 dernières années, mis en évidence notamment par la Cour des Comptes. La veille en effet, une lettre ouverte envoyée à François Bayrou signée M. Bartholmé fustigeait notre reportage vidéo, sans pour autant apporter de démenti formel à ce qu’on y avançait. Et donc sans non plus accuser le reportage de diffamation. Cette lettre, qui fait suite à des « avertissements » de sa part contre Bobigny Community, semble donc avoir pour seul but de nous faire taire. 

Cette hypothèse a donc été vérifiée lors du dernier meeting de la liste Changer Bobigny, alors que le directeur de publication de Bobigny Community distribuait des tracts, il a été victime d’une agression physique dont la signature est à peine voilée. Non content de lui arracher ses tracts, en le blessant à la main jusqu’au sang, l’agresseur lui a porté un coup de pied à la hanche. Enfin, suite à l’annonce de son intention de porter plainte contre son agresseur, celui-ci n’a cessé de proférer toutes sortes d’insultes et de menaces devant une dizaine de témoins dont « je vais te faire un truc grave pour que tu puisses vraiment porter plainte ». Menaces, insultes et intimidations, les méthodes politiques signés Bartholmé semblent perdurer jusqu’au bout de la campagne.  Cette fois pas contre un candidat mais contre la liberté de la presse et la liberté d’expression d’un blogueur.

Bobigny Community regrette l’ambiance de cette campagne municipale 2020 à Bobigny. Elle a été particulièrement délétère, plusieurs candidats ont dû faire face à des actes déloyaux. Un premier candidat a, par exemple, eu deux de ses voitures brulées et une troisième voiture mise à sa disposition, vandalisée. Un militant d’une autre liste a fait l’objet de menaces lors d’un porte à porte, enfin un dernier a vu son local de campagne incendié. Nous avons déjà condamné l’ensemble de ces agressions. Cette dernière tentative d’intimidation à trois jours des élections est d’autant plus grave que l’auteur a non seulement été identifié mais il s’est permis de cibler directement le reportage publié par Bobigny Community, c’est-à-dire le document vidéo pointant, entre autres, gestion calamiteuse de la municipalité par Christian Bartholmé. 

Apparait donc au grand jour en cette fin de campagne, une volonté de la part de l’UDI de déplacer le débat sémantique, le débat d’idée vers celui de l’agression physique. En l’absence d’idées fortes la stratégie de l’intimidation semble s’être institutionnalisée à Bobigny. Il est donc urgent d’aller voter pour véritablement changer Bobigny !

Vous souhaitez recevoir par email les news de Bobigny ? Inscrivez-vous !

Nous nous engageons à vous envoyer seulement des informations pertinentes. Aucun spam!

À propos de l’auteur

Bobigny Community

Cliquez ici pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire