• Accueil  / 
  • Actualité
  •  /  Bobigny : des perquisitions qui visent des élus et les collaborateurs du maire (Le Parisien)

Bobigny : des perquisitions qui visent des élus et les collaborateurs du maire (Le Parisien)

La série de perquisitions menées mardi à Bobigny concernait le maire, des élus, mais aussi des chargés de missions de la mairie.

La fébrilité n’est pas retombée à Bobigny depuis la série de perquisitions menées mardi en mairie, au domicile d’élus et de collaborateurs du maire. Au total plus d’une demi-douzaine de personnes ont fait l’objet d’une visite de la brigade de répression de la délinquance économique (BRDE). Des élus, un directeur de cabinet, d’anciens et actuels chargés de mission et le maire (UDI), Stéphane de Paoli en personne.

Soupçons de détournements de fonds publics

Les services financiers et ceux de la vie associative de la municipalité intéressaient au premier chef les enquêteurs. Ils opéraient dans le cadre d’une enquête préliminaire déclenchée par le parquet national financier (PNF) sur la base de soupçons de détournements de fonds publics.

Elle s’appuie notamment sur le rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC). Rendu public en septembre dernier, il décrivait des pratiques clientélistes, « des recrutements d’au moins douze agents, dont trois chargés de mission, dans des conditions irrégulières et à des niveaux de rémunération indus ».

Risques de conflits d’intérêts avec le milieu associatif

Elle pointait aussi « des risques de conflits d’intérêts avec le milieu associatif », soulignant que des élus impliqués dans des associations prenaient part aux débats lors de l’attribution de subventions. Elle déplorait également « les recours directs à des fournisseurs hors de toute procédure ».

Au cours de cette journée qui s’est terminée tard dans la soirée, après 21 heures aux dires des témoins, les enquêteurs ont inspecté non seulement la mairie mais aussi les locaux de l’office HLM, l’OPH de Bobigny, présidé par Jonathan Berrebi. Il est également le 10e adjoint au réseau territorial de santé et des handicaps.

Mardi, la BRDE se serait d’abord rendue au domicile des parents de Jonathan Berrebi, pensant qu’il s’agissait de son lieu de résidence habituel. Puis ils auraient de nouveau joué de malchance en allant en mairie, croyant qu’il y avait son bureau. Sans succès. Seule sa mère, employée au service Education, y dispose d’un poste de travail en tant qu’agent. Après une inspection des lieux, ils ont finalement mis le cap sur l’office HLM.

>> Lire la suite ici

Vous souhaitez recevoir par email les news de Bobigny ? Inscrivez-vous !

Nous nous engageons à vous envoyer seulement des informations pertinentes. Aucun spam!

À propos de l’auteur

Bobigny Community

Cliquez ici pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire